2017-06-20

Plan Verre l'innovation de ÉEQ Des équipements novateurs au centre de tri de Joliette marquent une nouvelle ère dans le recyclage du verre

Joliette, le 20 juin 2017 En présence du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, Éco Entreprises Québec (ÉEQ) a procédé aujourd’hui à l’inauguration d’équipements novateurs de tri et de nettoyage du verre, dans le cadre de la mise en œuvre du plan Verre l’innovation. Le centre de tri de Joliette, exploité par EBI Environnement, est ainsi l’un des cinq centres de tri à accueillir cette technologie de pointe dans le cadre d’un projet pilote d’expérimentation, afin de trouver une solution pour 100 % du verre issu de la collecte sélective. 

Boucler la boucle du recyclage du verre 

Rassemblant pour la première fois tri et nettoyage dans un seul et même système de traitement du verre, la technologie développée  par Krysteline Technologies et les équipements connexes installés par l’équipementier québécois Machinex permettront aux centres de tri de produire sur place un verre de grande qualité répondant aux besoins des conditionneurs et des recycleurs. Ces derniers pourront désormais le réintégrer plus facilement et à plus faible coût dans la fabrication de nouveaux produits, dont des écomatériaux novateurs. Les équipements installés au centre de tri de Joliette, représentant un investissement totalisant 1 084 000 $ provenant de ÉEQ (859 000 $) et de EBI Environnement (225 000 $) seront testés sur une période de 15 mois. 

 « Les projets pilotes d’expérimentation du plan Verre l’innovation de ÉEQ constituent une vitrine exceptionnelle pour le Québec et ses régions en matière d’innovation et d’économie circulaire », a indiqué Mme Maryse Vermette, présidente-directrice générale de ÉEQ. « Les investissements majeurs des entreprises qui financent la collecte sélective, et que nous représentons, profiteront à tous les acteurs de l’industrie du recyclage. C’est un projet mobilisateur et nous sommes heureux de travailler étroitement tant avec le gouvernement, les municipalités et les centres de tri qu’avec les entreprises qui innovent pour développer les marchés du verre recyclé ». 

Une approche globale pour une saine gestion des matières résiduelles 

« Avec le projet pilote Verre l’innovation, l’industrie démontre qu’elle souhaite se prendre en main, pour que les efforts des citoyennes et des citoyens ne soient pas vains et que cette matière soit réellement recyclée au Québec. Dans ce dossier, le statu quo n’est pas une option et nous devons avancer tous ensemble pour supporter le développement d’une réelle économie verte et circulaire. C’est en continuant d’innover un peu plus chaque jour que le Québec deviendra un exemple à suivre en matière d’environnement et de lutte contre les changements climatiques », déclarait pour sa part le ministre, M. David Heurtel. 

« En rendant le verre traité beaucoup plus intéressant pour les conditionneurs et les recycleurs, les nouveaux équipements vont nous aider à développer de nouveaux marchés d’écomatériaux issus du verre recyclé », a souligné M. Pierre Sylvestre, Président et chef de la direction de EBI.  

À propos du plan Verre l’innovation 

Annoncé en janvier 2016, le plan Verre l’innovation de ÉEQ vise à trouver une solution concrète pour 100 % du verre issu de la collecte sélective au Québec. Le plan prévoit, notamment, des investissements de 6,7 M $ pour la modernisation de centres de tri du Québec par des projets pilotes d’expérimentation afin de leur permettre de produire un verre de meilleure qualité, ainsi qu’une mesure de soutien aux entreprises souhaitant développer de nouveaux écomatériaux et de nouvelles applications commerciales intégrant ce verre. Les centres de tri participants sont :  

  • EBI Environnement inc., à Saint-Paul (Lanaudière); 
  • Centre de tri de Québec, exploité par Société VIA (Capitale-Nationale); 
  • Tricentris – tri, transformation, sensibilisation, à Terrebonne (Lanaudière); 
  • La Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie, à Grande-Rivière (Gaspésie); 
  • Récupération Frontenac, à Thetford Mines (Chaudière-Appalaches).  

À eux seuls, ces cinq centres de tri traitent environ 25 % de tous les contenants de verre que les Québécois placent dans leur bac de récupération. Ces derniers produiront un verre traité d’une pureté inégalée, et ce, dans deux granulométries qui permettront la refonte de contenants et de bouteilles et sa transformation en plusieurs écomatériaux à forte valeur ajoutée : abrasifs, laine minérale, ajouts cimentaires et béton, paillis ornemental, agent de filtration d’eau, agent de remplissage, dalles écologiques, verre cellulaire utilisé pour les infrastructures et terrains de sport. 

À propos de Éco Entreprises Québec 

Éco Entreprises Québec (ÉEQ) est l’organisme qui élabore le TarifLe Tarif de ÉEQ permet à une entreprise de déterminer son assujettissement à la loi, de comprendre l’étendue de ses obligations et de déterminer le montant de sa contribution. Le Tarif est notamment établi en fonction des types de matières et des quantités générées, pour une année donnée. Il est élaboré à partir d'une formule alimentée par des études et des données vérifiables, en plus de tenir compte de critères environnementaux. Encadré par des règles rigoureuses, chaque Tarif est soumis en consultation aux entreprises, avant de faire l'objet d'un processus d'approbation auprès des instances gouvernementales dans le cadre de la loi.
Tarif
et perçoit la contribution des entreprises, laquelle est ensuite redistribuée afin de financer les services municipaux de collecte sélective au Québec. ÉEQ encourage également l’innovation et le partage des meilleures pratiques afin d’optimiser la chaîne de valeur des matières recyclables. À cet effet, ÉEQ collabore tant avec les entreprises, pour réduire les quantités à la source et privilégier l’utilisation de matières recyclables, qu’avec les municipalités et les autres intervenants, pour accroître le recyclage et la valeur économique des matières récupérées.  

Créé à l’initiative des entreprises qui mettent sur le marché québécois des contenants, des emballages et des imprimés, ÉEQ est un organisme privé sans but lucratif, agréé par RECYC-QUÉBEC depuis 2005 pour représenter ces entreprises, en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement. 

À propos de EBI 

Créé en 1960, EBI est une entreprise familiale dont la mission principale est la gestion des matières résiduelles. EBI assure la collecte et le transport des matières issues des secteurs municipal, industriel, commercial et institutionnel. Grâce à des infrastructures performantes, EBI trie et valorise les matières recyclables, composte les matières organiques et dispose de façon sécuritaire des matières résiduelles ultimes. Acteur économique important dans la région de Lanaudière et de Montréal, EBI emploie près de 550 personnes dans les domaines de la gestion des matières résiduelles et de la production d’énergies renouvelables.    

Bas de vignette : 
David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement, et de la Lutte contre les changements climatiques et son adjoint parlementaire, Marc H. Plante, Maryse Vermette, présidente-directrice générale de Éco Entreprises Québec et les représentants du conseil d’administration, Pierre Sylvestre, président de EBI Environnement inc. et Chantal Frappier, directrice générale du centre de tri de Saint-Paul de Joliette, Pierre Paré, président de Machinex et des membres du comité de suivi des projets pilotes du Plan Verre l’innovation.

 

Vidéo disponible ici.


© Éco Entreprises Québec 2011-2017 - Tous droits réservés | Politique de confidentialité

Plan du site | Liens utiles | Contactez-nous