14/05/2009

Oui à la collecte sélective des matières recyclables!

"Oui à la collecte sélective des matières recyclables!"

Opinion letter| signed by Éco Entreprises Québec and 13 partners 

Media publications : 
http://www.cyberpresse.ca/opinions/forums/cyberpresse/200905/14/01-856510-oui-a-la-collecte-selective.php

(French only)

À l’unanimité en juin 2008, les parlementaires de la Commission permanente des transports et de l’environnement portant sur la gestion des matières résiduelles au Québec ont identifié la collecte sélective comme « le système de récupération le plus performant pour anticiper de meilleurs résultats pour la récupération des contenants à usage unique. »

À titre de producteurs, embouteilleurs, détaillants, distributeurs, utilisateurs, restaurateurs, récupérateurs et conditionneurs, nous représentons la très large majorité des acteurs directement concernés par la récupération des contenants de boissons. Nous appuyons sans réserve les recommandations de la Commission.

Récemment, certains groupes et individus ont mis en doute les résultats de la collecte sélective, ont craint les impacts de la baisse de valeur des matières et ont tenté d’estimer les retombées potentielles de l’élargissement du système de consigne à de nouveaux produits. Il importe ici de rappeler les faits importants et de corriger certaines perceptions erronées.

La performance de la collecte sélective s’améliore chaque année

Maintenant accessible à 97 % de la population québécoise, la collecte sélective résidentielle a permis, en 2006, de recycler quelque 530 000 tonnes de matières, qu’il soit question de carton, de plastique, de métal ou de verre, pour un taux global de récupération de toutes ces matières de 52 %. Elle est en progression constante, le tonnage récupéré ayant augmenté de 40 % entre 2004 et 2006.

En outre, le taux de récupération des contenants de boissons non consignés tels que les contenants d’eau, de jus, de vin et de lait est de 67 % à domicile. Celui des bouteilles de vin et de spiritueux est quant à lui de 74 % en moyenne et de 84 % dans le secteur unifamilial. Ces chiffres ont de quoi faire l’envie d’autres systèmes. En effet, le taux de récupération des contenants consignés à remplissage unique diminue quant à lui depuis plusieurs années.

Un système simple, efficace, vert et économique

La collecte sélective est le système le plus simple et le plus efficace pour les citoyens québécois. Le célèbre bac de récupération permet à tous d’entreposer aisément toutes les matières. Chaque semaine, des fournisseurs de services récupèrent à leur porte les contenants et autres matières pour les acheminer vers les centres de tri où un traitement approprié leur est donné.

La collecte sélective est un processus vert, car elle évite une multiplication des déplacements et une production importante de gaz à effet de serre. Soulignons que la majorité des contenants de boissons à remplissage unique consignés ne sont pas récupérés par les réseaux de livraison de produits en magasins, mais bien par des circuits uniquement dédiés à leur collecte.

Enfin, la collecte sélective est économique. Pour quelque 25 à 40 $ par année, les citoyens ont accès à un service à leur porte! Et l’hypothèse selon laquelle l’instauration d’un système de consigne engendrerait automatiquement des économies se révèle fausse à la lumière de l’évolution de la situation en Ontario. En effet, l’organisme agréé Stewardship Ontario avait anticipé en 2008 des économies sur le coût du système de collecte sélective à la suite de l’instauration de la consigne sur les bouteilles de vin en février 2007. Or, selon des estimations récentes, il apparaît que l’on retrouve encore beaucoup de bouteilles de vin dans la collecte sélective ontarienne. Et les coûts de cette dernière n’ont pas diminué alors que s’ajoutent les coûts du système de consigne.

Pour aller encore plus loin

Nous ajustons continuellement nos procédés, nous investissons dans des infrastructures de traitement et nous contribuons au financement de la collecte sélective. Et nous désirons aller plus loin et lancer un appel à la mobilisation.

Nous savons que les taux de récupération poursuivront leur croissance au rythme de l’amélioration du service, notamment dans les multilogements, les aires publiques ou encore les restaurants, pour lesquels des initiatives importantes sont déjà engagées.

Le consensus pour la collecte sélective est clairement établi pour la très grande majorité des intervenants impliqués dans la récupération au Québec. Et nous nous engageons à être de toutes les tribunes pour inviter les Québécois à utiliser massivement les équipements de récupération qu’ils ont sous la main avec la collecte sélective!

Signataires :

Société des alcools du Québec (SAQ), Éco Entreprises Québec (EEQ), Association des embouteilleurs de boissons gazeuses du Québec (AEBGQ), Conseil canadien des distributeurs en alimentation (CCDA), Association des détaillants en alimentation (ADA), Association des restaurateurs du Québec (ARQ), Conseil des chaînes de restaurants du Québec (CCRQ), Conseil de la transformation agroalimentaire et des produits de consommation (CTAC), Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), Conseil des industriels laitiers du Québec (CILQ), Gaudreau Environnement inc., Tricentris, Unical inc et Plastrec inc.


© Éco Entreprises Québec 2011-2017 - All right reserved | Confidentiality policy

Sitemap | Useful links | Contact us