2015-01-29

Les entreprises partenaires du gouvernement dans le développement d’une économie verte, durable et prospère

Montréal, le 29 janvier 2015 – Éco Entreprises Québec (ÉEQ) a comparu aujourd’hui en commission parlementaire dans le cadre des consultations menées en vue de la révision de la Stratégie de développement durable. « En tant qu’organisme qui perçoit et redistribue la contribution des entreprises destinée à financer les services municipaux de collecte sélective au Québec, il apparaissait essentiel de partager l’expertise acquise au cours des dix dernières années et d’en faire profiter les parlementaires. Soulignons qu’en 2014, ces quelque 3 000 entreprises ont compensé les municipalités pour la collecte sélective à la hauteur de 135 millions de dollars », a rappelé le président du conseil, M. Denis Brisebois.

À titre de joueur important pour le développement d’une économie verte au Québec, ÉEQ souhaite contribuer à développer une économie prospère d’une façon durable, pérenne et responsable. ÉEQ est d’avis que, pour réaliser les objectifs sous cette orientation, le Québec doit adopter des mesures ambitieuses pour améliorer la gestion des matières résiduelles et réaffirmer, comme en 2008, sa confiance dans le système actuel de collecte sélective.

Pour Mme Maryse Vermette, présidente-directrice générale de ÉEQ, les conclusions du tout premier Forum sur l’optimisation de la collecte sélective, tenu hier à Montréal et auquel participaient près de 200 acteurs, nous donnent confiance dans l’avenir et nous confirment que tous les acteurs sont mobilisés pour la faire évoluer. « À titre de grand donneur d’ordres, nous croyons que le gouvernement a un rôle fondamental en mettant en place les programmes et les politiques et conditions favorisant l’émergence d’une industrie verte prospère et pérenne visant à encourager l’offre et la demande de matières recyclées de qualité. Ce rôle s’inscrit dans une dynamique d’économie circulaire dans laquelle la collecte sélective, Éco Entreprises Québec et ses 3 000 entreprises jouent un rôle essentiel. Le forum a démontré que l’industrie est mobilisée et lance un appel à l’action à l’ensemble des partenaires, privés et publics », a-t-elle déclaré.

ÉEQ propose donc de bonifier la Stratégie québécoise de développement durable en y ajoutant les cinq éléments suivants :

  1. Établir une stratégie pour la modernisation des centres de tri;
  2. Promouvoir l’harmonisation des matières collectées;
  3. Faciliter l’accès à l’information portant sur les contrats de tri et de collecte et le partage des meilleures pratiques;
  4. Intégrer l’écoconception aux pratiques d’affaires des entreprises; et,
  5. Envoyer un signal clair en faveur d’un seul système simple et efficace, soit la collecte sélective.

« Comme coprésidente du comité-conseil sur les matières résiduelles, je procéderai également au dépôt du bilan du Forum au comité, ce qui inspirera certainement notre réflexion en vue des recommandations éventuelles au ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel », a conclu Mme Vermette.

À propos de Éco Entreprises Québec

Éco Entreprises Québec (ÉEQ) est l’organisme qui élabore le TarifLe Tarif de ÉEQ permet à une entreprise de déterminer son assujettissement à la loi, de comprendre l’étendue de ses obligations et de déterminer le montant de sa contribution. Le Tarif est notamment établi en fonction des types de matières et des quantités générées, pour une année donnée. Il est élaboré à partir d'une formule alimentée par des études et des données vérifiables, en plus de tenir compte de critères environnementaux. Encadré par des règles rigoureuses, chaque Tarif est soumis en consultation aux entreprises, avant de faire l'objet d'un processus d'approbation auprès des instances gouvernementales dans le cadre de la loi.
tarif
et perçoit la contribution des entreprises, laquelle est ensuite redistribuée afin de financer les services municipaux de collecte sélective au Québec. ÉEQ encourage également l’innovation et le partage des meilleures pratiques afin d’optimiser la chaîne de valeur des matières recyclables. À cet effet, ÉEQ collabore tant avec les entreprises, pour réduire les quantités à la source et privilégier l’utilisation de matières recyclables, qu’avec les municipalités et les autres intervenants, pour accroître le recyclage et la valeur économique des matières récupérées. Créé à l’initiative des entreprises qui mettent sur le marché québécois des contenants, des emballages et des imprimés, ÉEQ est un organisme privé sans but lucratif agréé par RECYC-QUÉBEC, en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement, depuis 2005.

Source :
Virginie Bussières
Directrice, communications et affaires publiques
Éco Entreprises Québec

Information et demandes d’entrevues :
Octane Stratégies
Isabelle Monette
514 503-4169


© Éco Entreprises Québec 2011-2017 - Tous droits réservés | Politique de confidentialité

Plan du site | Liens utiles | Contactez-nous