22 OCTOBRE 2015
  
15E SEMAINE QUÉBÉCOISE DE RÉDUCTION DES DÉCHETS : ÉEQ SOULIGNE L’ÉVÉNEMENT AVEC UNE NOUVELLE CAMPAGNE PUBLICITAIRE ET LE DÉVOILEMENT DU TOUT PREMIER INDICE QUÉBÉCOIS D’ÉCOCONCEPTION
  

Éco Entreprises Québec (ÉEQ) profite de la 15e édition de la Semaine québécoise de réduction des déchets se tenant du 17 au 25 octobre, pour dévoiler les résultats d'un sondage portant sur les Québécois et leur compréhension des emballages écoresponsables. L’organisme lance aussi, par la même occasion, la deuxième vague de sa campagne publicitaire mettant en vedette son porte-parole, Éric Salvail.

« Pour ÉEQ et les 3 000 entreprises contributrices, il s’agit de deux belles occasions de promouvoir la consommation responsable et de faire connaître les efforts de l’industrie en lien avec les emballages, affirme Virginie Bussières, directrice, Communications et affaires publiques de ÉEQ. Au Québec, ce sont les entreprises qui mettent sur le marché des contenants, des emballages et des imprimés qui financent le service municipal de collecte sélective. Elles sont engagées tant sur le plan financier que sur celui de l’écoconception afin que le Québec soit une province plus écoresponsable. »

Les Québécois et leur relation à l’emballage

Pour une deuxième année, ÉEQ a contribué au baromètre annuel de l’Observatoire ESG UQAM de la consommation responsable. Une nouveauté cette fois-ci : l’indice d’écoconception a permis d’obtenir des renseignements utiles sur la perception des Québécois par rapport aux emballages écoresponsables.


Le sondage a révélé, entre autres, que près de la moitié des Québécois (46 %) ont une très bonne compréhension de ce qu’est un emballage écoresponsable, c’est-à-dire des actions qui peuvent être posées au cours des différentes étapes du cycle de vie d’un emballage : l’approvisionnement et la fabrication, le transport des produits, l’utilisation par le consommateur et la disposition en fin de vie utile.

Parmi ces étapes, les Québécois sont particulièrement conscients de l’importance de l’écoconception des emballages lors de la fabrication. En effet, plus de deux tiers des répondants perçoivent avec raison qu’un emballage peut être qualifié d’écoresponsable s’il est composé de matériaux recyclés ou recyclables.

La question des emballages écoresponsables interpelle certainement les Québécois, mais un travail d’éducation reste à faire afin de les aider à comprendre toutes les actions d’écoconception qui sont entreprises au cours du cycle de vie d’un emballage. 
  

Consulter l'infographie réalisée pour illustrer les résultats du sondage sur l’Observatoire de la consommation responsable »

Éric Salvail dans une nouvelle campagne

À cet effet, le porte-parole de ÉEQ, Éric Salvail, est très engagé à encourager la consommation responsable et la récupération. Ces messages sont d’ailleurs au cœur de la nouvelle campagne publicitaire qui a été diffusée en primeur à son émission En mode Salvail le 21 octobre dernier. La campagne publicitaire sera diffusée entre le 22 octobre et le 6 décembre sur les principaux réseaux télévisés ainsi que sur le Web.


À l’instar de la campagne du printemps dernier, le populaire animateur y rappelle avec humour que ce sont les entreprises qui assument le financement de la collecte sélective et qu’un emballage bien conçu prévient le gaspillage tout en favorisant la récupération des emballages.

« Dans la première campagne, on passait à travers toutes les étapes du recyclage jusqu’à la transformation en un nouveau produit, explique Éric Salvail. Le nouveau message télé met cette fois l’accent sur le fait que ce sont les entreprises qui financent la récupération. Nous avons aussi réalisé des capsules vidéo qui mettent l’accent sur l’écoconception et le rôle essentiel des municipalités. Cela nous permet de parler de plusieurs sujets et nous avons réussi à le faire de façon drôle et informative! C’est important de continuer à passer ces messages puisque les petits gestes du quotidien, comme trier ses matières recyclables ou acheter des produits dont les emballages ont été améliorés d’un point de vue environnemental, peuvent faire une grande différence pour l’environnement. C’est pourquoi il est tout naturel pour moi d'être associé à Éco Entreprises Québec et à sa mission. »

 
Voir la publicité et les quatre capsules Web mettant en vedette Éric Salvail »

  

Éco Entreprises Québec est sur les réseaux sociaux!

Suivez-nous et restez à l’affût des dernières idées d’optimisation d'emballages, des nouvelles de nos partenaires et des nombreuses initiatives que ÉEQ met en place dans l’intérêt de la collecte sélective.

    
Éco Entreprises Québec (ÉEQ) est l’organisme qui élabore le Tarif et perçoit la contribution des entreprises, laquelle est ensuite redistribuée afin de financer les services municipaux de collecte sélective au Québec. ÉEQ encourage également l’innovation et le partage des meilleures pratiques dans le but d’optimiser la chaîne de valeur des matières recyclables. Pour ce faire, ÉEQ collabore tant avec les entreprises, pour réduire les quantités à la source et privilégier l’utilisation de matières recyclables, qu’avec les municipalités et les autres intervenants, pour accroître le recyclage et la valeur économique des matières récupérées.

Créé à l’initiative des entreprises qui mettent sur le marché québécois des contenants, des emballages et des imprimés, ÉEQ est un organisme privé sans but lucratif agréé par RECYC-QUÉBEC depuis 2005 pour représenter ces entreprises, en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement.
© Éco Entreprises Québec 2014 - Tous droits réservés, 1600, boul. René-Lévesque Ouest, Bureau 600, Montréal (Québec) H3H 1P9

Pour vous désabonner de cette infolettre, veuillez communiquer avec le Service aux entreprises qui traitera votre demande.