2014-09-17

Éco Entreprises Québec salue le brio des trois étudiants Québécois boursiers de la 1ère édition de Packplay, un projet de conception d'emballages

Montréal (Québec), le 17 septembre 2014 – Éco Entreprises Québec (ÉEQ) félicite les trois lauréats du projet PACKPLAY, dont les noms ont été dévoilés récemment lors du vernissage de l’exposition tenue au Centre de design de l’UQAM, en présence de Börkur Bergmann, directeur du Centre de design, Sylvain Allard, professeur responsable du programme de design industriel de l’UQAM, concepteur et réalisateur de PACKPLAY, et Maryse Vermette, présidente-directrice générale de Éco Entreprises Québec (ÉEQ), partenaire majeur du concours. Ce projet international de conception d’emballages a attiré plus de 176 candidatures, provenant de neuf universités canadiennes et internationales. Le défi lancé aux étudiants consistait à créer un emballage axé sur l’expérience de l’usager, donnant lieu à des produits attrayants, intelligents et soucieux de l’environnement.

Trois boursiers sont grands gagnants de ce projet :

  • Michèle Beauchamp-Roy, de l’UQAM, qui a reçu le Grand Prix Packplay de 1 500 $ pour le projet « Brrr », un manteau refroidissant pour bouteille de vodka.

  • Alex Sauvageau, de l’UQAM, qui a reçu le Prix design et communication Packplay de 1 000 $ pour le projet « L’épicier », un emballage à viande.

  • Marine Lastère, de l’Université de Montréal, qui a reçu le Prix design et fonction Packplay de 1 000 $ pour un emballage de lait maternisé fait en papier recyclé.

D'autres projets ont reçu une mention « coup de cœur » dans la catégorie « recycler et réutiliser », dont le suivant qui se démarque pour sa composition faite de matière  recyclée :

  • « Si », un emballage écoresponsable pour préservatif, réalisé par Kim Labonté-Beaudoin de l’Université de Montréal.

« Les emballages prennent de nos jours une toute nouvelle importance, et les exigences du marché ainsi que les législations environnementales y contribuent, rappelle madame Maryse Vermette, présidente-directrice générale de ÉEQ. Je m’émerveille du brio avec lequel nos designers de demain appliquent des critères d’écoconception dans leurs pratiques. Penser l’emballage en fonction de son utilisateur, c’est aussi accroître sa durée de vie et son potentiel de réutilisation. Ceci, couplé à des stratégies gagnantes telles que la réduction à la source et la sélection de matériaux recyclables et respectueux de l’environnement, on le sait aujourd’hui, profitera à tous. »

ÉEQ est l’éco-organisme mandaté pour percevoir les contributions des entreprises qui financent les services municipaux de collecte sélective pour les contenants, les emballages et les imprimés qu’elles mettent sur le marché québécois, un montant d’environ 130 millions $ par année. Face à de tels investissements, ÉEQ joue également un rôle actif dans l’optimisation de la chaîne de valeur de la collecte sélective, notamment en incitant les entreprises qu’il représente à optimiser leurs produits emballés ou imprimés pour en accroître la recyclabilité, une démarche porteuse de retombées économiques, concurrentielles et environnementales. Pour ce faire, ÉEQ guide les entreprises avec son portail OptimEco.ca, un outil d’écoconception novateur récipiendaire du prix Innovation du concours Entreprises Citoyennes de NOVAE.

ÉEQ tient à féliciter Sylvain Allard, l’instigateur de cette première édition du projet PACKPLAY, dont la réputation et les efforts contribuent au rayonnement du génie créateur québécois partout à travers le monde. Le nombre élevé de candidatures en provenance d’institutions reconnues en Allemagne, aux États-Unis, en Finlande, en France, en Italie, en Suède et au Canada, confirme aussi le leadership international de l’UQAM. L’exposition est ouverte au grand public au Centre de design de l’UQAM, situé au 1440, rue Sanguinet à Montréal, jusqu’au 2 novembre 2014.    

À propos de Éco Entreprises Québec

Éco Entreprises Québec (ÉEQ) est l’organisme qui élabore le TarifLe Tarif de ÉEQ permet à une entreprise de déterminer son assujettissement à la loi, de comprendre l’étendue de ses obligations et de déterminer le montant de sa contribution. Le Tarif est notamment établi en fonction des types de matières et des quantités générées, pour une année donnée. Il est élaboré à partir d'une formule alimentée par des études et des données vérifiables, en plus de tenir compte de critères environnementaux. Encadré par des règles rigoureuses, chaque Tarif est soumis en consultation aux entreprises, avant de faire l'objet d'un processus d'approbation auprès des instances gouvernementales dans le cadre de la loi.
Tarif
et perçoit la contribution des entreprises, laquelle est ensuite redistribuée afin de financer les services municipaux de collecte sélective au Québec. ÉEQ encourage également l’innovation et le partage des meilleures pratiques dans le but d’optimiser la chaîne de valeur des matières recyclables. Pour ce faire, ÉEQ collabore tant avec les entreprises, pour réduire les quantités à la source et privilégier l’utilisation de matières recyclables, qu’avec les municipalités et les autres intervenants, pour accroître le recyclage et la valeur économique des matières récupérées. Créé à l’initiative des entreprises qui mettent sur le marché québécois des contenants, des emballages et des imprimés, ÉEQ est un organisme privé sans but lucratif agréé par RECYC-QUÉBEC en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement, depuis 2005.


© Éco Entreprises Québec 2011-2017 - Tous droits réservés | Politique de confidentialité

Plan du site | Liens utiles | Contactez-nous