2015-05-14

Assemblée générale annuelle de Éco Entreprises Québec : 10 ans de responsabilité croissante et d'optimisation de la collecte sélective québécoise

Montréal, le 14 mai 2015 – L’assemblée générale annuelle de Éco Entreprises Québec (ÉEQ), tenue le 24 avril dernier, soulignait le 10e anniversaire de l’agrément délivré par RECYC-QUÉBEC à l’organisme, l’autorisant ainsi à établir et à percevoir la contribution croissante des entreprises qui mettent sur le marché québécois des contenants, des emballages et des imprimés. Depuis l’établissement du TarifLe Tarif de ÉEQ permet à une entreprise de déterminer son assujettissement à la loi, de comprendre l’étendue de ses obligations et de déterminer le montant de sa contribution. Le Tarif est notamment établi en fonction des types de matières et des quantités générées, pour une année donnée. Il est élaboré à partir d'une formule alimentée par des études et des données vérifiables, en plus de tenir compte de critères environnementaux. Encadré par des règles rigoureuses, chaque Tarif est soumis en consultation aux entreprises, avant de faire l'objet d'un processus d'approbation auprès des instances gouvernementales dans le cadre de la loi.
Tarif
2013, ces quelque 3000 entreprises compensent 100 % des coûts nets de la collecte sélective municipale au Québec, soit environ 135 M$ annuellement. Au-delà de cette importante contribution financière, ÉEQ contribue également, avec ses principaux partenaires, à l’optimisation de la collecte sélective.

« Depuis dix ans, les entreprises québécoises ont versé près de 1 milliard de dollars pour compenser la collecte sélective, souligne Denis Brisebois, président du conseil d’administration de ÉEQ. Cette année, nous tenons à souligner non seulement l’effort financier remarquable, mais surtout l’engagement de ÉEQ et de ses entreprises contributrices envers le succès de la collecte sélective au Québec. »

En raison de la responsabilité financière croissante, ÉEQ s’est rapidement efforcé à optimiser la collecte sélective, en participant au renforcement de chacun des maillons de sa chaîne de valeur — entreprises, collecte municipale, centres de tri, conditionneurs et recycleurs. « Nous voulons contribuer à bâtir une chaîne de valeur de la récupération au Québec basée sur un modèle d’affaires qui s’appuie sur les trois piliers du développement durable : économie, société et environnement », poursuit M. Brisebois.

Vers un modèle d’affaires de la collecte sélective québécoise
« Avec la tenue en janvier 2015 de « Matières à solution », notre premier Forum sur l’optimisation de la collecte sélective, nous avons réuni plus de 200 acteurs clés de la chaîne de valeur de la collecte sélective, déclare Maryse Vermette, présidente-directrice générale de ÉEQ. Ils ont accueilli avec enthousiasme la proposition de partenariat, lancée par ÉEQ, à œuvrer ensemble vers un véritable modèle d’affaires plus soutenable, et ce, afin d’assurer au Québec le succès de la collecte sélective. »

Plusieurs initiatives du plan stratégique de ÉEQ ont aussi connu un grand déploiement en 2014, comme le relate le dernier rapport annuel de l’organisme présenté lors de l’assemblée annuelle. Outre la révision de la formule de TarifLe Tarif de ÉEQ permet à une entreprise de déterminer son assujettissement à la loi, de comprendre l’étendue de ses obligations et de déterminer le montant de sa contribution. Le Tarif est notamment établi en fonction des types de matières et des quantités générées, pour une année donnée. Il est élaboré à partir d'une formule alimentée par des études et des données vérifiables, en plus de tenir compte de critères environnementaux. Encadré par des règles rigoureuses, chaque Tarif est soumis en consultation aux entreprises, avant de faire l'objet d'un processus d'approbation auprès des instances gouvernementales dans le cadre de la loi.
tarification
ou la mise sur pied d’un Chantier sur l’optimisation de la déclaration, le Chantier des meilleures pratiques pour une collecte sélective performante s’est amorcé l’an dernier.  Des ateliers ont été mis en place et plus d’une centaine de responsables municipaux y ont participé. Ces ateliers ont suscité un taux de satisfaction impressionnant. Par ailleurs, le portail d’écoconception de ÉEQ, OptimEco.ca, a remporté le prix Novae de l’entreprise citoyenne 2014, dans la catégorie Innovation. Cette initiative encourage les entreprises à réduire la quantité et à accroître la recyclabilité des matériaux qu’elles utilisent dans leurs contenants, leurs emballages et leurs imprimés.

Afin de mieux faire connaître le rôle des entreprises et leur engagement dans le succès de la collecte sélective, ÉEQ s’associe cette année au populaire animateur Éric Salvail, qui a accepté de devenir son porte-parole auprès du grand public. « ÉEQ a atteint un point  tournant dans son évolution, ce qui rend nécessaire pareille initiative, pour mieux nous faire connaître afin de soutenir l’atteinte de nos objectifs d’affaires », précise Mme Vermette.

Puisque la réglementation doit refléter la réalité d’aujourd’hui et permettre de relever les défis de demain, ÉEQ participe activement à son évolution. « Les défis sont grands, les sommes en jeu importantes, et nous sommes appelés à nous impliquer dans de nombreux dossiers à titre d’experts pour représenter les entreprises contributrices, et pour faire en sorte que l’industrie de la récupération évolue pour qu’elle s’inscrive dans une logique économique qui tienne compte des payeurs, avec une reddition de compte et des critères de performance », affirme Maryse Vermette, ajoutant qu’il s’agit là d’un travail de sensibilisation et de mobilisation important, tant avec les partenaires de l’industrie qu’auprès des décideurs.

L’expertise de haut niveau et le savoir-faire présents au sein de ÉEQ ont également été reconnus avec la récente nomination de sa présidente-directrice générale à la coprésidence du Comité-conseil sur les matières résiduelles du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. « Les partenariats que nous développons, les mémoires que nous présentons, les interventions et les recommandations que nous effectuons dans le cadre de nombreux dossiers, témoignent tous de la rigueur qui fait notre marque de commerce, ajoute Mme Vermette, une rigueur qui, depuis maintenant plus de dix ans, fait de ÉEQ un partenaire recherché et apprécié. »

Une nouvelle catégorie d’administrateurs
Lors de l’assemblée générale annuelle, les nouveaux règlements généraux de ÉEQ, adoptés en avril 2014, ont été appliqués. Désormais, son conseil d’administration est composé de 10 administrateurs membres et de 4 administrateurs non membres. Ces derniers ont été sélectionnés pour leur parcours professionnel individuel, dans le cadre d’un processus de sélection et avec l’aide d’une firme externe spécialisée, en fonction de leur apport au développement de la chaîne de valeur de la collecte sélective et au développement durable.

Ainsi, nous souhaitons la bienvenue à M. Michel Camirand, président-directeur général du Groupe RCM, M. Johnny Izzi, directeur général du Groupe Gaudreau, Mme Ginette Pellerin, directrice générale de 3R MCDQ et Me Pierre Renaud, avocat-conseil, chef du groupe de droit de l’environnement, McCarthy Tétrault S.E.N.C.R.L.  Nous sommes convaincus que leur expertise bénéficiera à toute la chaîne de valeur de la collecte sélective au Québec.

M. Michel Camirand est PDG du Groupe RCM inc. depuis 1999. Il a auparavant occupé les fonctions de directeur général chez Waste Management division Mauricie, à la ville de Bécancour, ainsi qu’au Conseil régional de développement de la Mauricie—Centre-du-Québec. Il a siégé à plusieurs conseils d’administration, ainsi qu’au comité conjoint sur les matières recyclables de la collecte sélective de RECYC-QUÉBEC.

M. Johnny Izzi est directeur général du groupe Gaudreau depuis 2004. Il a auparavant occupé des fonctions de direction dans différentes entreprises en lien avec la gestion des matières résiduelles. Il a siégé à plusieurs conseils d’administration, ainsi qu’à des comités de RECYC-QUÉBEC et du Ministère de l’Environnement. Il a reçu le prix hommage du concours Le Prix du PDG vert 2014.

Mme Ginette Pellerin est directrice générale du Regroupement des récupérateurs et des recycleurs de matériaux de construction et de démolition du Québec (3R MCDQ) depuis 1999. Auparavant, elle a assumé la direction générale de la Section québécoise du Conseil du Bâtiment durable du Canada (SQCBDCA), ainsi que de l'Association pour le développement et l’innovation durable du Canada (ADICQ). Elle a siégé à plusieurs conseils d’administration et a occupé les fonctions de vice-présidente du conseil d’administration de RECYC-QUÉBEC de 2007 à 2013.

Me Pierre Renaud  est avocat-conseil et chef du groupe de droit de l’environnement chez McCarthy Tétrault, S.E.N.C.R.L., s.r.l. depuis 2012. Auparavant, il a été président du BAPE et vice-président, région du Québec de Conservation de la nature au Canada. Il a également été vice-président chez des entreprises de services-conseils œuvrant dans le domaine de l’environnement. Il a commencé sa carrière comme avocat au Ministère de l’Environnement du Québec. Me Renaud a siégé à plusieurs conseils d’administration.
 
Nous tenons aussi à remercier chaleureusement les administrateurs sortants, Mme Sylvie Cloutier, MM. Florent Gravel, Jean Lefebvre et Alain Charron, pour leur contribution à l’évolution de ÉEQ dans son rôle de percepteur à optimisateur. Ces derniers demeureront de proches collaborateurs.

En raison de cette refonte, les 14 postes d’administrateurs étaient à combler cette année, ce qui fut fait par acclamation. Afin d’assurer une alternance, la moitié de ces postes (cinq administrateurs membres et deux administrateurs non membres) seront soumis à une élection l’an prochain, pour un mandat de deux ans.

Voici la composition du conseil d’administration 2014-2015 :

Entreprises membres de ÉEQ

Suzanne Blanchet

Désignée par Cascades inc. 

Denis Brisebois

Désigné par Metro inc.

Éric Brunelle

Désigné par Agropur Coopérative

Pierre Labelle 

Désigné par Sobeys Québec

Martin Labrecque

Désigné par Uni-Sélect inc. 

Bernard Le Blanc 

Désigné par Desjardins 

Johanne Leclerc 

Désignée par Fonds de placement immobilier Cominar 

Sylvain Mayrand 

Désigné par A. Lassonde inc. 

Pierre Rivard 

Désigné par Groupe St-Hubert 

Jean-François Thériault  

Désigné par la Société des alcools du Québec 

Administrateurs non membres de ÉEQ

Michel Camirand 

Président-directeur général, Groupe RCM inc. 

Johnny Izzi 

Directeur général, Groupe Gaudreau  

Ginette Pellerin 

Directrice générale, 3R MCDQ 

Me Pierre Renaud 

Avocat-conseil, chef du groupe de droit de l’environnement, McCarthy Tétrault, S.E.N.C.R.L, s.r.l 

À propos de Éco Entreprises Québec
Éco Entreprises Québec (ÉEQ) est l’organisme qui élabore le TarifLe Tarif de ÉEQ permet à une entreprise de déterminer son assujettissement à la loi, de comprendre l’étendue de ses obligations et de déterminer le montant de sa contribution. Le Tarif est notamment établi en fonction des types de matières et des quantités générées, pour une année donnée. Il est élaboré à partir d'une formule alimentée par des études et des données vérifiables, en plus de tenir compte de critères environnementaux. Encadré par des règles rigoureuses, chaque Tarif est soumis en consultation aux entreprises, avant de faire l'objet d'un processus d'approbation auprès des instances gouvernementales dans le cadre de la loi.
Tarif
et perçoit la contribution des entreprises, laquelle est ensuite redistribuée afin de financer les services municipaux de collecte sélective au Québec. ÉEQ encourage également l’innovation et le partage des meilleures pratiques dans le but d’optimiser la chaîne de valeur des matières recyclables. Pour ce faire, ÉEQ collabore tant avec les entreprises, pour réduire les quantités à la source et privilégier l’utilisation de matières recyclables, qu’avec les municipalités et les autres intervenants, pour accroître le recyclage et la valeur économique des matières récupérées. Créé à l’initiative des entreprises qui mettent sur le marché québécois des contenants, des emballages et des imprimés, ÉEQ est un organisme privé sans but lucratif agréé par RECYC- QUÉBEC depuis 2005 pour représenter ces entreprises, en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement.

Source et information :
Virginie Bussières
Directrice, communications et affaires publiques
Éco Entreprises Québec
514 987-1491, poste 225


© Éco Entreprises Québec 2011-2017 - Tous droits réservés | Politique de confidentialité

Plan du site | Liens utiles | Contactez-nous